Anatomie de la résilience

L’univers est en expansion, dit-on… Certains vont dans l’Espace pour trouver de nouveaux territoires à occuper,  des endroits où l’on pourrait encore se sentir seul, ou presque. 

Sur terre, la conquête sur les espaces sauvages, inexplorés, où l’on pourrait rêver de se réfugier pour échapper à la folie du monde est terminée. 

La terre et ses moindre recoins sont (presque) entièrement répertoriés, analysés, filmés, tracés.

Un seul endroit est inviolable.  Votre espace sacré intérieur. 

Il vous appartient et n’appartiendra jamais qu’à vous. Vous pouvez vous raconter que vous n’avez pas le choix (et c’est votre droit). C’est votre choix.

Vous pouvez laisser votre cathédrale intérieure à l’abandon. 

Laisser des « squatter » occuper toutes vos pensées, les vents fous des vagues émotionnelles de terreur, de honte, d’agressivité, de désespoir balayer votre territoire. 

Ou non. 

Commençons par délimiter l’espace… Pour creuser notre espace intérieur et élargir nos possibles commençons par le début : 

A l’étage « Racines » mes peurs profondes et les menaces concrètes de mon environnement conditionnent mon comportement immédiat. Si je ne suis pas (ou ne me sens pas) en sécurité dans mon territoire, me voilà en mode « survie ».
Ma biologie crée un comportement adaptatif « réflexe » qui surpasse ma pensée.
Mon état de conscience est rétréci (« stressed »).
Mes possibilités sont limitées à ce que je connais déjà (mon expérience passée).
Pour agir vite et me mettre à l’abri face aux prédateurs, je (crois que ) j’ai seulement trois choix :

-Guerre (combat ou résistance)

-Disparition (fuite physique ou absence/sortie du corps)

-Invisibilité (immobilité – inhibition complète)

Lorsque le danger est écarté, l’énergie circule à nouveau, je retrouve ma mobilité et mes capacités, mon corps se met automatiquement en mode « réparation ».

(Faites un pause et respirez…)

A l’étage « Coeur », je peux me mettre à l’écoute de mes sensations, de mes émotions, de mes états d’âmes, même si une partie de mes choix est encore gelé par des traumatismes dont je ne crois pas pouvoir guérir, et des options que je ne crois pas disponibles dans mon système de valeurs ou de croyances. 

D’abord, je peux, en conscience, rétablir mon sentiment de sécurité subjectif (lorsqu’aucun danger réel et concret ne me menace). 

La Bulle Bien-être correspond à ce préalable. 

Ensuite je peux commencer à écouter mes Besoins, mettre de l’ordre dans mes habitudes de vie, et même commencer à changer en douceur certaines habitudes.

Je commence alors la grande aventure de la guérison émotionnelle : je vais à la rencontre de mes peurs chroniques et des mes schémas émotionnels paralysants, et je les libère.

La Défusion des charges émotionnelles, c’est l’outil de base. Vous pouvez l’apprendre en quelques minute, en une séance, et vous en servir ensuite en permanence.

Plusieurs voies s’offrent ensuite, selon le moment et votre sensibilité.  Dans ma boîte à outils, 3 cartes maîtresses :

La « Rose des vents émotionnels », que vous pourrez utiliser tout de suite si vous êtes « branché.e » sur votre ressenti corporel.

Le Puzzle émotionnel (ou les 3 issues de sortie du labyrinthe intérieur) vous accompagnera tout au long du chemin. 

Ce schéma-outil est l’enfant naturel du Baromètre, bien connu des kinésiologues. Mêmes thématiques, mais organisation radicalement différente pour ouvrir les portes en dessous et au-dessus du baromètre (si vous êtes kinésio, vous allez vite comprendre).

De nombreuses autres listes ou schémas peuvent vous servir pour identifier les émotions bloquées et libérer l’énergie contenue dans le refoulement et la résistance aux émotions. Sentez vous libres de tout explorer, si vous en avez l’envie et le temps. 
Si vous êtes pressés, venez simplement apprendre un ou plusieurs de ces outils à l’occasion d’un séance en Coaching Créatif ou en Kinésiologie (présentiel) avec moi.

A l’étage « Tête », je peux analyser, comprendre et choisir en fonction de mes buts, de mes valeurs, de mes objectifs. Je peux intégrer les informations « Racines » et « Coeur » pour regarder mes conflits, mes incohérences et ma confusion. Je peux explorer mes évidences, mes croyances, tellement bien cachées que je les prenais pour des vérités absolues…

Je peux décider d’organiser mon temps pour visiter tous ces étages de mon espace intérieur. 

En retrouvant mon sentiment d’alignement, de clarté et de cohérence, en agissant pour libérer les charges je libère l’espace. 

Je m’aligne pour un nouveau départ. 

Au point Zéro.  (C’est là où pour moi, la kinésiologie devient « Kinésio 2.0 ».

Je peux désormais choisir, à chaque instant,  de retrouver ma joie, ma créativité et mon intuition. De visiter la cathédrale résonnante de mon espace sacré intérieur. 

Quelques soient les circonstances, j’ai une porte de sortie. Elle est à l’intérieur.

La porte de sortie est à l'intérieur

L’anatomie subjective que je viens de vous décrire est mon chemin personnel vers la Résilience. 

Je l’emprunte régulièrement depuis des dizaines d’années.
Chaque jour depuis 2020. Le 15 mars 2020 plus exactement. 

Je continue à utiliser la kinésiologie, qui permet de tester et de trouver des raccourcis.

Mais je vous invite aussi à lui fausser compagnie au quotidien, lorsque votre boussole intérieure est faite de sensations plutôt que de tests. 

Et plus que jamais, je vous invite à découvrir, intérioriser et utiliser (que ce soit en écoute ou en pratique )le son et la musique, qui sont vos « réparateurs » vibratoires personnels, les plus simples et rapides à mettre en oeuvre.

Ma plateforme de partage (boîte à outils émotionnelle, sons, musiques…ateliers pratiques) est en construction.  (Patience, les geeks n’ont pas encore terminé…)

Je vous en dis plus très bientôt via Whatsapp (songez à m’intégrer dans vos contacts téléphonique : 06 30 82 06 77 pour recevoir mes « Perles de bien-être » ou mail selon vos préférences…

Ou en présence à Paris, Niort ou Marennes. (Mes prochaines dates à Paris sont les 27 et 28 novembre)

Au plaisir de vos nouvelles,

Mira