Jour 3- Bruits

Il y a trente ans, lors de ma formation en musicothérapie, j’avais dévoré le livre de Jacques Attali « Bruits », essai sociologique prophétique qui tissait de nombreux liens, remettait la Musique et le son au coeur du monde, balayant, déjà, l’étiquette « activité non essentielle » (référence de circonstance…)

Ce titre me revient sans cesse depuis mon arrivée ici.

Bruits intérieur des dissonances lorsque des malentendus se glissent dans une relation. C’est silencieux mais… 

Bruit des rumeurs (ici un requin a mangé une nageuse jeudi… tout l’espace est rempli, une vibration spéciale enveloppe les « bonjour » que l’on s’échange en marchant le long du rivage.)

Comment fonctionne la résonance? Ce qu’on appelle les synchronicités et qui ressemble à un miroitement de nos propres bruits intérieurs dans les images et sons autour de nous.

Lorsque j’y prête attention, j’ai l’impression que tout l’espace autour de moi est fait d’images et de sons qui peuvent répondre à mes bruits intérieurs. Ces bruits qui sont des (test faible) perturbations dissonantes dans mon FLOW*, et donc aussi le plomb attendant d’être transformé en Or.

Exemple : devant ma vue paradisiaque du matin, exactement aujourd’hui (on vient d’arriver), un engin de chantier posé depuis hier en attendant la suite des travaux de réfection du toit. Pas encore de bruit, mais hier ça a bien résonné, toute l’après-midi. Impossible de réfléchir. Impossible de se détendre.

Oui, tout le monde connaît ça. Les voisins qui marchent ou percent les murs le dimanche, les travaux dans les rues, la circulation…

Dans l’avion je me disais que les bruits des enfants irrités (voir Jour 2) étaient à portée de ma conscience, que je pouvais faire un « truc » pour m’harmoniser, au moins pour re-créer le calme en moi…

Les bruits du chantier, depuis ce matin, provoquent plutôt mon amusement. Parce que je sais que c’est passager.  Parce que l’engin avec MANITOU écrit en grosses lettres noires, semble me faire un clin d’oeil : le grand manitou, celui qui dirige, celui qui orchestre… c’est qui?  C’est qui le patron de ma symphonie intérieure?

Je constate que je me mets en position d’attendre que cela cesse…
Les Bruits, les dissonances, les perturbations. Le bruit des autres.
Un positionnement d’attente que je connais bien.
Oui ça va passer. Donc… je  peux  être calme en attendant (serait-ce un léger refoulement des émotions?…)!

Mais chaque bruit est aussi une occasion de découvrir la résonance que cela provoque en moi.
Et donc de voir si  je peux transformer ce plomb en Or.
Qu’est-ce que j’en fais, en vrai,  de ma peur des requins? De mon irritation quand quelqu’un n’est pas « dans » mon projet de calme, de relaxation, de méditation, de réflexion?

Dans mon millefeuille, la couche supérieure est celle qui est là, concrètement, ici et maintenant. 
ET PAS ce que mon mental imagine qui serait mieux que cela maintenant.

Le Bruit est mon Plomb. Les perturbateurs sont ma meilleure chance de grandir en Conscience.
Eh oui, nous vivons une période pleine de bruits, de rumeurs, de peurs, d’incertitude.
Eh oui  nous sommes à peu près tous à l’extérieur  de notre zone de confort. Sauf (peut-être) ceux qui s’intoxiquent avec des substances chimiques calmantes ou euphorisantes.

Sur ce bruit, comme sur le bruit tellement apaisant de l’Océan, je peux poser mon Son.
Ma voix peut résonner, même tout doucement. Je peux muser, fredonner. Donner ma note Do Mi ou Sol…
Donner mon son « Om ». 

Et derrière ce bruit, tout autour, et même au coeur de ce bruit…en attendant que je tourne dans le chaudron alchimique. Le silence. La Beauté. Qui m’attendent. 
De toute éternité. 

Et toi, c’est quoi ton bruit du jour?


https://www.journaldepapageno.fr/index.php/post/2011/05/18/Bruits%2C-de-Jacques-Attali

https://www.babelio.com/livres/Attali-Bruits/29782

http://www.attali.com/non-classifiee/bruits-2/


*on peut discuter de la définition : là tout de suite je dirais : énergie créatrice libre qui me porte joyeusement vers la réalisation de mes Grands Rêves de Vie. Oui, rien que ça 😊…