Le poison de l’authenticité

La quête de vérité et d’authenticité peut parfois devenir un poison.
Vous vous êtes fixé comme objectif de retrouver la source de votre motivation? L’énergie qui vous permettra d’avancer en alignement parfait avec qui vous êtes profondément?
Vous savez que vous avez une « Mission », un « Rêve  Essentiel », mais impossible de mettre la main dessus dans le chaos de vos pensées et sensations?…
Vous brûlez  de recontacter vos « vrais »  désirs, de vous libérer des attentes et de la censure d’autrui?
Votre personnalité vous semble faible, incapable de désirer ou connaître vos préférences pour vous-mêmes?
Vous manquez d’énergie pour poursuivre vos buts, désirs personnels, pour défendre votre statut ou votre réputation, votre image sociale…?
Vous voilà donc en quête d’authenticité, votre Graal c’est  « qui je suis et ce que je veux vraiment »…

Le faux Graal

Cela ressemble à une quête spirituelle …mais ça ne l’est pas.
Dans la matière, la vie ordinaire, le bon grain et l’ivraie sont mélangés. Le vrai et le faux se battent sans cesse, l’incertitude et l’inconfort sont les moteurs du mouvement et des changements. Le concept d’authenticité est englué dans cette dualité.
L’authenticité suppose son contraire.
Le couple infernal « vrai désir, faux désir » « vrai moi, faux moi » « véritable âme-soeur, fausse-âme-soeur » peut même vous faire tourner en bourrique!
Vous ressentez donc la nécessité (légitime) de sortir de cet enfer et de rejoindre l’espace de sérénité appelé  « Point Zéro » où toutes les charges émotionnelles sont dissoutes, les croyances limitantes neutralisées.
Bonne nouvelle. Au point zéro, la dualité est annulée.
Mauvaise nouvelle, au point zéro, toutes vos questions sur votre « moi » authentique n’ont plus aucune importance.
Si vous avez certains dons ou certaines préférences, ils s’expriment déjà, dans la dualité, dans le chaos, à travers vos plus grandes peurs, vos conflits, même dans le drame… Vous n’avez pas besoin de plonger dans un espace spirituel pour contacter vos dons. Ils n’y sont pas. Lorsque vous rejoignez la grande Unité, tout est possible, vous avez tous les dons, toutes les préférences, tout et son contraire, vous êtes même en paix avec les pires choses qu’à généré l’humanité.

L’objectif primaire

Je reviendrai donc plutôt au traitement habituel que je réserve à tout objectif :
Votre soi-disant objectif (votre quête d’authenticité) vous sert-il de paravent ou de « truc »  pour ne pas faire face à une situation, un sentiment, un problème? Cherchez l’objectif primaire qui se cache juste derrière.

1. Si votre truc est de vous sentir plus en sécurité grâce à une identité définie, travaillez sur le sentiment de sécurité.
2. Si votre truc est de récupérer votre énergie, bâillonnée lorsque vous avez refoulé votre part animale… Abandonnez votre quête spirituelle « ascensionnelle » pour quelques heures. Cessez de nourrir votre ego spirituel et de juger votre animalité, votre « bêtise ». Travaillez à accueillir, accepter et intégrer pleinement l’animal qui est en vous.

3. Si votre truc est de trouver votre Mission, ce que vous avez à accomplir de Grand, de Magnifique et d’unique dans ce monde, regardez votre nombril spirituel et détendez-vous.
Ce que vous Êtes, votre Vibration unique s’exprime quelques soient vos doutes, votre place, votre sentiment de clarté, de confusion, d’échec ou de victoire. Elle s’exprime même si vous êtes paumé(e) et soi-disant inutile à contribuer à sauver l’humanité.

Si vous cherchez un endroit où vous aurez plus le sentiment de vous accomplir, sachez qu’il est impossible à trouver. C’est lui qui doit vous trouver.
Votre objectif primaire sera le sentiment d’accomplissement. Celui-ci est un paramètre qui ne dépend que de votre capacité à générer vos propres sentiments et émotions, indépendamment du contexte.  Lorsque vous serez capables de vous « brancher » sur le sentiment d’accomplissement, de réussite, d’être parfaitement à votre place… la grille magnétique autour de vous s’ajustera et les rencontres, idées, accidents, hasards de la vie s’enchaîneront pour y correspondre.

4. Si votre problème est la procrastination, la capacité à utiliser votre temps pour accomplir ce qui est important pour vous,  arrêtez le temps. Regardez comment le temps vous dévore (lister les « Chronophage ») pendant au moins une journée. Travaillez à ne rien faire sans savoir pourquoi vous le faites et où vous voulez en venir avec cette action… Dans un prochain article, nous verrons comment créer ensemble votre nouvelle grille de temps « Chronophile », où le temps devient votre employé et non votre employeur… votre objectif primaire est de devenir Maître du Temps.

Lorsque vous vous sentirez pleinement en sécurité, en accord parfait avec votre animal, que vous cultiverez le sentiment d’accomplissement et maîtriserez les horloges, vous verrez que la question de l’authenticité sera loin derrière, comme un tout petit point à l’horizon….

Photo by Serkan Turk on Unsplash