Accepter ce qui est

lunettes qui reflètent un beau paysage
La base de toute sagesse, mais aussi de toute guérison émotionnelle, est d’accepter ce qui est. J’ai entendu cela depuis longtemps, comme un précepte ou un idéal spirituel…
Et vous savez quoi?  Contrairement à ce que j’ai cru depuis toujours, CE QUI EST n’est pas dehors. Tout est dedans. Ce ne sont pas des « faits objectifs » auxquels je devrais me soumettre, une Adversité, ou un Destin cruel et aveugle… Ce que je vois, c’est que les phénomènes visibles, mon vécu, mon histoire de vie sont sans cesse en résonance avec mes lois intérieures, mon administration et ma politique intérieure.
Prenez une minute pour regarder en vous, écoutez vos pensées…
Ecoutez vos mots, vos phrases et vous entendrez les « directives administratives » qui gouvernent votre vie.
Ces déclarations intérieures, qui se répètent en arrière-plan, sont autant d’injonctions, de règles, d’orientations pour votre conscience, dont la part In-consciente, et Sub-consciente  travaillent pour vous (ou contre vous) nuit et jour, à votre insu.
Tout ce que vous jugez (même le jugement) vous sépare de vous-même et vous empêche d’embrasser la vérité totale.
Tout ce à quoi vous vous fermez (même la fermeture) vous freine et vous limite.
Les « Il faut/je dois » (jugements qui masquent ce que vous ne faites pas ou n’éprouvez pas mais pensez devoir faire ou éprouver. Cela vous empêche de parler de votre impulsion/envie/répulsion/dégoût qui est votre VERITE de l’instant)
Les « Jamais ». La résistance au pire est une super belle information. Ainsi que la résistances Aux Pires. Qui sont les plus méchants, les plus vils qui vous font réagir?
Les « Toujours ». L’évitement de ce que nous brûlons de faire (mais ne nous autorisons pas) nous emmène vers des promesses absolues. Et lorsque, inévitablement, un jour ou l’autre, nous ne les tenons pas : patatras, nous nous haïssons encore plus.
Vous voulez en savoir plus, découvrir réellement vos causes, lois et procédures intérieures? Prenez un simple cahier, votre tablette ou n’importe quel support, chaque jour, pendant quelques minutes et laissez libre cours aux mots, pour décrire ce que vous ressentez, ce que vous pensez, ce qui vous pré-occupe… au bout de quelques jours seulement, vous allez découvrir vos constantes, vos schémas répétitifs, les croyances limitantes qui vous attendent au tournant!
Avez-vous (avant de commencer l’exercice) l’impression que votre monde intérieur est une jungle agitée? Une montagne infranchissable?
Un client un peu découragé de s’observer, s’analyser et faire le ménage émotionnel en lui m’a un jour servi cette image succulente :   « J’ai l’impression de déplacer une montagne à la petite cuiller ! « 
Ce à quoi il s’est répondu lui-même : « mais au moins, avec ta méthode simple, il suffit d’une petite cuiller, et de s’y mettre tous les jours… Pas besoin de gros investissement, de personnel, ou de « truc magique » difficile à trouver ou retrouver. »
Plutôt que de passer d’un « truc » à l’autre et de ne pas avoir l’impression d’avancer, cette petite cuiller est finalement devenue pour lui le symbole de sa conquête progressive et son avancée inéluctable vers le bonheur!
La petite cuiller universelle pour toutes les montagnes intérieure, c’est tout simplement l’ouverture, donc l’acceptation de ce qui est.
Pour changer le Monde (le vôtre…) l’outil numéro UN est d’accepter de regarder la Vérité en face (la vôtre…) puis de libérer toutes les charges que vous y avez associées, ce qui revient à abandonner toute Résistance à ce qui est (en vous).
Ensuite, sachant que vous serez libres de vous regarder comme cela ou autrement, vous cesserez de vibrer sur la fréquence douloureuse qui vous maintient dans l’impasse :
« PROBLEME + RESISTANCE = inflammation de la conscience, échauffement : étoile visible et très attractive dans la galaxie de la conscience. Car vous aviez remarqué, n’est-ce pas, que plus on résiste, plus on attire ce qu’on ne veut pas 😉 ?
Mais ça, c’est l’étape numéro 2, où vous commencez à lancer vous-mêmes les dés de votre destin, après avoir calmé le jeu, et rencontré enfin ce que vous désirez vraiment, et qui vous fait donc profondément vibrer…