Perspectives 2009-2010

Où vont les ateliers, formations, conférences?…
Pour que transmission d’expérience ne rime jamais avec « cours d’archéologie », le principe de toutes mes formations, ateliers et conférences est de plus en plus, comme toute séance de kinésiologie, l’adaptation aux nécessités du moment.
Selon le public, les attentes, les priorités qui s’expriment, les outils de travail se modulent et se rénovent, à la même vitesse que les changements de plus en plus rapides dans notre monde (…vous aviez remarqué, vous aussi?)
Réfléchissant à la pédagogie depuis près de vingt ans, je distingue formation et formatage, celui-ci visant surtout la répétition d’un modèle. J’aimerais ajouter la notion de « trans » formation, car dans cette traversée d’expériences, j’ai toujours cherché et continue à chercher l’alchimie, pour ne pas dire la quintessence (…), qui ouvre pour chacun un champ de pratiques relié à sa propre créativité, pleinement intégrée à la connaissance.

J’aimerais ne jamais « diplômer » personne du droit d’exercer un clonage de mes découvertes sans avoir réellement approché et intégré ses possibilités de découvertes personnelles. Dès que les contenus et expériences de mes formations auront été digérés par vos soins, ils vous appartiendront de fait. Penser qu’ils ont été déformés et trahis parce qu’ils vous ressembleront comme deux gouttes d’eau serait naïf de ma part.

Je souhaite favoriser l’éclosion de l’artiste qui est potentiellement (mais pas automatiquement) en chacun. Dans certains conservatoires, j’ai vu des professeurs exiger d’élèves bien supérieurs à eux (techniquement et musicalement) qu’ils imitent leur style, leurs manies, et surtout qu’ils évitent d’écouter trop leur propre sensibilité… J’ai vu aussi mes voisins porter aux nues les gribouillis de leurs petits-enfants, leur trouvant un « je ne sais quoi d’inimitable ». Quel que soit notre potentiel, un don sans pratique aboutie n’est jamais rien qu’une « sale manie »…

Le thème de cette saison 2009 est pour moi la « résonance ».
Sympathie, empathie, intuition, flair… j’aimerais rétablir la résonance comme critère de tri parmi nos sensations.

Ma première invitation pratique serait : rejoignez votre espace de silence personnel, puis transformez votre écoute jusqu’à percevoir la consonance ou la dissonance des sons, des pensées, des images qui vous traversent. Prenez le temps d’entendre, de voir passer, de trier : consonance ou dissonance? Rappelez-vous des personnes avec qui vous êtes en phase, des lieux où vous vous sentez bien, des musiques qui vous rechargent. Consolidez votre vibration intérieure, respirez-la, ressentez-la pleinement avant de la traduire et de la moduler en pensée, image ou son.

Si cette petite invitation vous touche, dites le moi. Un commentaire sera le bienvenu!
Et bienvenue dans le monde du Son…

Mira

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s